fbpx

ASTUCE & BIEN-ÊTRE #25 – Comment effectuer en douceur sa transition vers la rawfood ?

Avant toute chose, ça veut dire quoi “manger raw”  – rawfood ?

Cela signifie simplement adopter une alimentation compatible avec notre physiologie humaine dans le respect de nos besoins cellulaires. En effet, beaucoup de personnes se demandent “mais manger raw, est-ce vraiment manger tout cru ?” : Le terme est un peu trompeur car manger raw ne signifie pas nécessairement devenir crudivore, cependant les cuissons douces et les aliments naturels et bruts seront toujours favorisés – dépourvus de traitements chimiques évidemment, d’une part pour respecter la nature et par voie de conséquence sa propre nature – et, bien sûr, avec le moins de transformation possible !

🌱 A l’heure des plats cuisinés industriels, de la “Junk food”, de la nourriture facile, manger raw ne semble effectivement pas être du tout cuit. Mais alors pourquoi revoir son rapport à l’alimentation (et donc à la nature, ainsi qu’à soi-même…) ?

Ceci, afin de bénéficier pleinement de toutes les vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, etc. présents dans ces aliments naturels et bruts. L’homme est la seule espèce à cuire sa nourriture : la nature n’avait pas prévu cette éventualité et, de ce fait, notre mécanique interne n’y est pas tout à fait adaptée. Cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas manger d’aliments cuits : l’organisme humain est intelligent et sait parfaitement s’adapter, mais pas dans n’importe quelle mesure – il semble, à notre époque, que la capacité d’autorégulation de ce dernier soit largement dépassée, ce qui explique en partie (car les causes sont souvent multifactorielles) les épidémies de cancers, maladies auto-immunes, diabète, etc.

Pour ces raisons, il est important de garder à l’esprit que pour rester en pleine santé et ne pas être contraint de consommer des compléments alimentaires à longueur d’année (des molécules isolées qui ne font qu’accroître notre charge toxique), il est indispensable d’augmenter le pourcentage d’aliments vivants dans son assiette.

🌱 Peut-on passer d’une alimentation industrielle, oxydée et acidifiante à une alimentation 100% rawfood du jour au lendemain ?

Tout est possible mais vous risquez d’être sacrément mal en point…. Pourquoi ? Simplement parce que toute la vitalité apportée à l’organisme est utilisée par ce dernier pour réaliser ce qu’il sait faire mieux que personne, à savoir s’auto-guérir (remettre en circulation les toxines pour les éliminer, réparer, etc.). Et cela peut passer par de grosses “crises d’élimination” avec tous les inconforts qui vont avec. En effet, l’organisme cherche toujours naturellement à tendre vers la pleine santé : c’est ce qu’on appelle la loi d’homéostasie.

-> Petit zoom sur l’homéostasie :

Il s’agit d’un processus physiologique qui permet à l’organisme de toujours maintenir l’équilibre du milieu intérieur dans une dynamique constante, et cela  devient de plus en plus difficile avec les contraintes extérieures très fortes de notre époque. Les sources toxiques étant de plus en plus nombreuses et les conditions de vie anti-naturelles (les différents polluants auxquels nous sommes exposés : dans l’air, dans l’eau, les ondes électro-magnétiques, le surmenage, etc.), le corps a beaucoup de difficultés à s’autoréguler face à ces bouleversements extérieurs alors qu’il en a naturellement la pleine capacité. Quand l’équilibre est rompu, c’est le début des complications, des fameuses “maladies” qui ne sont en réalité que la conséquence d’un seuil de tolérance toxémique dépassé -> l’organisme est submergé, il ne peut plus s’autoréguler, le terrain s’affaiblit et la santé se dégrade. Ainsi, sans prévention (alimentation naturelle hypotoxique, protocole d’élimination régulier, etc.),  cette notion d’homéostasie est perturbée voire devient inopérante, alors qu’elle est pourtant indispensable au maintien de la vie cellulaire : elle est valable dans tous les milieux et systèmes, chez l’animal y compris évidemment. Ne pas tenir compte de cette réalité biologique en continuant à manger une nourriture majoritairement cuite (donc oxydée), industrielle (boîtes, sous vide, céréales raffinées même bio, etc.),  c’est accepter l’éventualité de tomber “malade”.

Voici quelques astuces pour effectuer en douceur une transition alimentaire vers une alimentation revitalisante 🍅 🥒🥕🍏 :

→ Commencez par modifier votre petit-déjeuner au profit d’aliments 100% naturels et crus – sans céréales, ni laitage animal, ni sucre ajoutés – ce repas est important puisqu’il rompt le jeûne de la nuit (dé-jeûner). Puis, au fil des semaines revoyez progressivement l’organisation du reste des repas de la journée (bien entendu, des aménagements peuvent s’avérer nécessaires en fonction du terrain et besoin).

→ Démarrez par exemple votre déjeuner par un petit jus vert que vous boirez lentement, en conscience et en insalivant bien. Attendez une demi-heure avant de commencer votre repas de façon à ce que ce dernier passe l’estomac pour être rapidement bio-disponible et éviter ainsi qu’il ne se mélange au bol alimentaire.

→ Remplacez un encas sucré par un fruit frais et quelques noix, des energy bowls, un dessert raw sans sucre ajouté, un jus de légumes, etc.

→ Ajoutez à votre déjeuner une grande salade de crudités de saison en respectant vos capacités digestives qui tendront à s’élargir au fur et à mesure des évolutions.

→ Mangez une soupe crue avant votre dîner, quelques légumes lactofermentés ou graines germées en y allant toujours progressivement.

→ Un point essentiel sur lequel j’insiste : remplacez tous les excitants (thé, café en particulier) par des succédanés pour commencer -> tisane de pissenlit qui a un petit goût de café ou Yannoh en boutique bio le temps de la transition. Les excitants exercent un effet néfaste sur les nutriments et altèrent le fonctionnement digestif. Ils inhibent l’absorption du calcium et favorisent son élimination de l’organisme. Avec une alimentation saine, nous n’avons pas besoin d’excitants, le regain de vitalité se fait vite sentir !

Pour compléter cette entrée progressive dans l’alimentation raw, je vous propose un programme alimentaire complet en accompagnement sur Weloveraw afin de vous permettre d’accélérer cette phase sans perturber votre corps – il comprend, comme mentionné plus haut, un espace libre pour des plats cuits – car il ne s’agit pas de devenir crudivore -, des petites gourmandises saines ainsi que des soins naturels pour drainer l’organisme des toxines, reminéraliser et soutenir les défenses immunitaires. Mauvaises associations, non respect du terrain et besoins, jeûnes non accompagné malgré un manque évident de vitalité et déminéralisation progressive sont des écueils fréquents qui peuvent nous démotiver au début, nous faire douter, voire mettre notre santé en danger car tout le monde ne peut pas devenir rawfoodist du jour au lendemain.

Passer à la rawfood ne signifie pas se nourrir exclusivement de légumes et de noix : il est important de veiller à avoir tous ces apports notamment en oméga 3 et acides-aminés essentiels ! Les modes de préparation des céréales et légumineuses sont capitales, ainsi que leurs bonnes combinaisons et quantités.  Vous souhaitez modifier votre alimentation pour aller vers plus de naturel ou bien vous avez déjà effectué votre transition mais n’êtes pas certains d’avoir suffisamment équilibré vos menus, contactez-moi pour un bilan !

En attendant, belle transition, prenez soin de vous 🙏

Astuce & bien-être par Virginie Militon Ma part verte : Thérapie holistique et alimentation naturelle 

Commentaire

Laissez un commentaire

X