fbpx

pornhd indian cory baby anal dp.

wikipedia reference desi mms

ASTUCE & BIEN-ÊTRE #31 – Modifier son alimentation en hiver ?

Vous l’avez constaté, l’hiver approche : cela nécessite-il de modifier son alimentation ?

A l’approche de l’hiver, nous changeons naturellement notre façon de nous alimenter. Notre attirance se tourne vers des plats souvent plus consistants et “réchauffants” : je vérifie alors en séance de rééquilibrage alimentaire que les portions de fruits et légumes diminuent considérablement dans les menus au profit de céréales et légumineuses cuites (voir sur-cuites), fromages, protéines animales, sucreries (notamment à l’approche des fêtes de fin d’année…) – ceci entrainant évidemment son lot de petits, gros, voire très gros maux puisque ces aliments sont générateurs de déchets colloïdaux ou acides (encore plus quand les associations sont indigestes ou les portions non adaptées aux besoins)… Et pourtant, le changement de saison constitue une période d’adaptation non négligeable pour nos organismes : les soutenir est donc plus que jamais de rigueur si l’on souhaite éviter tous les inconvénients de cette période froide ! #systèmeimmunitaire❤️

Se maintenir en santé, garder la pêche et éviter la fatigue en lien avec tous ces changements, demande de consommer suffisamment de légumes frais de saison en plus de tous les aliments qui composent votre régime alimentaire : betterave pour du peps dans vos assiettes, brocoli dont le pied épluché est un pur délice croquant ; carottes pour rester aimable 😉 ; chou de Bruxelles, mâche, chou-fleur, chou rouge et vert, épinards, endives ou encore topinambours avec une vinaigrette bien relevée ; panais, potimarron, butternut, pour leur petit goût si doux, etc. autant d’alliés santé à introduire dans vos assiettes crus et cuits doucement même en hiver – parce que vos cellules ont besoin d’êtres nourries à toutes les saisons ! 🍎🍇🍌🍐🍋🥕🥦 …

Continuer à consommer des légumes en quantité suffisante n’empêche pas de se réchauffer avec un bon velouté en fin de repas, une soupe miso, ou des préparations cuites à feu doux et naturellement plus consistantes à base notamment de patate douce, panais ou potimarron par exemple afin d’éviter l’excès de céréales. Les légumes d’hiver sont généralement plus plantureux que ceux d’été gorgés d’eau qui ont vocation à nous hydrater à la saison chaude : ils seront, de ce fait, un peu plus “nourrissants”. Gardons en tête que notre organisme est conçu pour fonctionner selon un certain modèle et consommer suffisamment d’aliments frais en fait partie.

N’oublions pas les fruits entiers et de saison, indispensables à tout régime, pour leur apport en vitamine C (entre autres!), en ce mois de décembre : kaki, pomme, poire, kiwi, etc. et tous les agrumes, en particulier les clémentines, qui égayent merveilleusement nos tables de fête tout en embaumant la maison de leurs douces effluves…

Voilà de quoi passer un hiver aussi doux que gourmand 🤗

Vous l’avez compris, ne pas délaisser les légumes et fruits frais est un bon moyen de prendre soin de son système immunitaire 🙏

Have a good saison !

Astuce & bien-être par Virginie Militon, Thérapie holistique et alimentation naturelle

X