fbpx

ASTUCE & BIEN-ÊTRE #32 – Salade de daikon râpé au gingembre, une entrée rapide et de saison !

Avez-vous repéré les jolis radis daikon sur nos étals parés de leur belle robe blanche ? Ils changent un peu du radis rose plus traditionnel ou du red meat très utilisé en cuisine “healthy” et se mélangent aisément aux navets, carottes, panais crus, et autres racines pour un plat plus fantaisiste ! Évidemment, toutes les variétés de radis pourront s’adapter à la recette.

Comment ça se passe côté cuisine ?

Facultatif -> Après avoir pelé et râpé le radis daikon, saupoudrez-le de gros sel (non raffiné afin de conserver minéraux et oligo-éléments et surtout non traité) et placez-le dans une passoire afin qu’il dégorge une quinzaine de minutes. Rincez-le râpé de daikon et essorez-le dans un linge propre et sec ; ceci avant d’ajouter les autres légumes si votre salade est mélangée 🥗

Pour la sauce, rien de plus simple : gingembre râpé finement à la râpe à zestes, sauce tamari, vinaigre de cidre non pasteurisé voire vinaigre de riz ou citron vert et huile de sésame – pour une vinaigrette équilibrée, on compte généralement une cuillère à soupe de vinaigre pour deux cuillères d’huile. Vous pouvez ajouter du sésame noir, un peu de zeste de citron ou d’orange sans oublier les herbes fraîches de saison ciselées délicatement.

Rappel astuce : tous les légumes seront épluchés dans le sens de leur pousse c’est à dire en partant des fanes jusqu’à la racine afin de réduire l’oxydation grâce au respect de “l’orientation moléculaire”.

Voilà une petit recette minimaliste raw qui pourrait bien s’inviter sur nos tables de fêtes afin que même les repas les plus conventionnels conservent un minimum de fibres et de vitalité ! Peu calorique, diurétique et réputé pour aider la digestion, le radis daïkon participera à l’élimination des mauvaises graisses. Pour les fêtes, présentez-le en spaghettis à l’aide d’un spiraliseur en l’amenant comme “la petite salade apéritive” ou “le bol de pleine santé pour toute l’année à partager uniquement avec ceux qu’on aime !” 😉 Quelques suprêmes d’agrumes, pousses de pourpier, graines germées de betterave rouge ou jolies fanes assureront la touche festive  il est essentiel que les légumes restent l’élément central du menu et ce quel que soit la saison ou l’évènement : dans ma cuisine, Noël n’y échappera pas ! et par chez vous ?

Astuce & bien-être par Virginie Militon Ma part verte : Thérapie holistique et alimentation naturelle 

X