fbpx

pornhd indian cory baby anal dp.

wikipedia reference desi mms

ASTUCE & BIEN-ÊTRE #63 – VELOUTÉ DE COSSES DE PETIS POIS

En cuisine durable, c’est bien connu : rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme !

C’est la saison des petits pois frais et, quelle que soit la façon de les cuisiner, il nous reste souvent une quantité impressionnante de cosses. Ces haricots bien charnus se mangent, au même titre que les pois qu’ils renferment. Je vous propose cette recette gourmande à consommer tiède en soupe, velouté ou fraîche en gaspacho !

→ Gardez les cosses des petits pois égrenés d’un précédent repas. Lavez-les à l’eau claire.

→ Équeutez et effilez les cosses en saisissant l’extrémité et en tirant délicatement vers le bas pour extraire les plus gros fils.

→ Mettez-les dans une casserole avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, un oignon haché, et faites-les suer rapidement à basse température (sans faire fumer l’huile qui deviendrait alors toxique).

→ Ajoutez les courgettes coupées en gros dés avec leur peau et laissez mijoter 25 min. Pour préserver les vitamines et minéraux, vous pouvez également faire cuire le tout au cuit vapeur et ajouter de l’eau juste avant de mixer. Ou encore cuire uniquement les cosses et mixer les courgettes crues si vous possédez un blender suffisamment puissant pour faire un velouté bien homogène.

Une fois le velouté cuit, ajoutez les aromates (ex : poudre de bouquet garni, poudre d’ortie, herbes fraîches, etc.) puis passez le tout au blender. Et enfin, filtrez la préparation dans une passoire assez fine pour ôter toutes les fibres des cosses (étape indispensable !). Après cela, le velouté sera prêt à être dégusté !

 Pour servir, on peut ajouter un peu de crème végétale, quelques petites graines de courge ou de tournesol toastées ou des petits pois cuits sur le dessus. Ou encore un filet de pesto de roquette fraîche afin de relever !

Astuce : En plus des courgettes et cosses, vous pouvez également ajouter à ce velouté les queues de vos asperges ou les feuilles de vos radis, le pied de votre brocoli et tout ce qui vous passera par l’envie 😉

Une condition ? Oui, les petits pois doivent être issus de l’agriculture biologique. Dans le cas contraire, les cosses contiennent beaucoup trop de pesticides pour être exploitées sans risque.

Bon appétit !

Astuce & bien-être par Virginie Militon Ma part verte : Thérapie holistique et alimentation naturelle

Commentaire

Laissez un commentaire

X