fbpx

ASTUCE & BIEN-ÊTRE #45 – Conserver vos citrons

Le citron donne du peps aux sauces trop douces, ralentit l’oxydation de certains légumes et fruits, parfume de son zeste nos pâtisseries voluptueuses, salades, céréales, sans compter son acidité et sa fraicheur qui se marient parfaitement à nos bonnes huiles vierges dans les marinades d’été.

On parle conservation ?

Avant toute chose, condition préalable pour une bonne conservation : le choix du citron ! Choisissez-le toujours biologique, lourd, bien ferme et, quand cela est possible, d’un jaune éclatant. Il faut savoir que les citrons à la peau rugueuse contiennent souvent plus de peau et moins de chair, ce qui signifie de ce fait… moins de jus. 

Bonne nouvelle : le citron fait partie des rares fruits qui peuvent, au moyen de quelques astuces, se conserver plusieurs semaines voire mois sans ciller à condition de rester entier. Cela tombe bien, en cuisine – et particulièrement en restauration -, cet agrume est un indispensable !

Pour conserver votre citron entier tout aussi frais et juteux, une voire deux semaines à température ambiante est bien le maximum. Pour cela, veillez à toujours éloigner les citrons des pommes ou autres fruits qui produisent de l’éthylène et font murir ceux qui se trouvent à proximité. Pour les préserver au-delà de quinze jours, plongez-les dans un récipient d’eau fermé et maintenu au frais en changeant précautionneusement l’eau quotidiennement  (ce qui n’est pas l’astuce la plus écologique, j’en conviens…) : la peau du citron aura cette tendance à se resserrer au contact de l’eau et du froid et à assurer une parfaite conservation. La même technique – plus responsable – de recouvrement est possible avec du gros sel, elle possède l’avantage de ne pas avoir besoin de le changer chaque jour ! Placez vos citrons dans un bocal en verre et recouvrez-les de gros sel avant de refermer le pot avec un couvercle et de le placer au réfrigérateur. 

On se met en cuisine ?

Lorsque la recette gourmande nécessite l’utilisation d’un citron entier, la question de la conservation ne se pose pas. Toutefois, comment conserver l’autre moitié, lorsque nous avons besoin de juste un filet ou quelques gouttes ?

Brossez à l’eau claire votre citron, puis à l’aide d’une fourchette percez-le entier en plein milieu sur une face. Il se fendra sans doute légèrement en pressant, mais ainsi vous pourrez le conserver sans risque qu’il ne sèche ou s’oxyde comme c’est le cas quand on le coupe par la moitié. Le plus efficace toutefois reste l’utilisation d’une aiguille à tricoter : percer le citron à une de ses extrémités, ensuite il n’y a plus qu’à presser avec la main ! Par ailleurs, la vitamine C, très sensible au contact de l’air et de la lumière, aura plus de chance d’être préservée.

Si vous avez besoin d’une moitié, alors retournez l’autre dans un ramequin contenant quelques gouttes de vinaigre et hop au réfrigérateur pour deux à trois jours maximum ! Vous pouvez également saupoudrer de sel fin la surface de la chair apparente. Dans ces deux cas, il vous faudra trancher de quelques millimètres la partie qui a été immergée ou salée avant utilisation.

Et bien sûr, dans une démarche écologique & responsable, si votre citron n’est plus assez frais pour être consommé, utilisez-le pour vos produits ménagés : pour enlever le calcaire de vos robinetteries, ou encore pour un masque beauté ! 

Pour finir, voici une petite astuce insectifuge naturelle et inoffensive pour l’environnement, particulièrement efficace pour faire fuir les fourmis et autres insectes rampants sans avoir à les tuer : piquez la chair des citrons avec des clous de girofle et disposez-les sur les rebords des fenêtres ou autres lieux de passage. 

Belle saison
 
Par Virginie Militon, Hygiéniste & Sophrologue spécialisée en Rééquilibrage alimentaire et Gestion du stress

Commentaire

Laissez un commentaire

X