fbpx

pornhd indian cory baby anal dp.

wikipedia reference desi mms

Faire tremper ses graines & oléagineux

Dans toutes les recettes & les astuces proposées sur Weloveraw, nous insistons sur l’importance de faire tremper ses graines et oléagineux malgré la controverse qui existe à cet endroit (comme beaucoup de sujets en matière alimentaire). Pour vous guider simplement et de façon à ce que cette pratique devienne naturelle, voici un récapitulatif.

Pour rappel, les oléagineux représentent la famille de végétaux dont on peut extraire de l’huile. Les noix et les graines font parties des fruits secs oléagineux. Les légumineuses ou légumes secs sont, en réalité, des graines séchées provenant de plantes à gousses. Les céréales sont des graminées, des plantes à fleurs minuscules groupées en épis, cultivées pour la production de grains.

Les graines ➵ courge, tournesol, sésame, lin, pignon de pin etc… 

Les noix ➵ Brésil, Pécan, amandes, Macadamia, noix de Grenoble, noisettes 

Les légumineuses ➵ Lentilles (oranges, vertes, noires), lentillons, haricots (roses, rouges, blancs, noirs, coco, azuki, tarbais, mungo, flageolet, cornille), fèves, pois (cassés, chiches, soja, entiers), arachide ou cacahuète, haricots.

Les céréales ➵ Blé, riz, maïs, seigle, orge, avoine, sorgho, millet, sarrasin, quinoa

À NOTER :

  • Le sarrasin et le quinoa n’appartiennent pas à la famille des graminées mais sont apparentés à la catégorie des céréales de part leur composition nutritionnelle)
  • Il est important de varier la consommation des graines, noix, légumineuses et céréales car leurs propriétés nutritionnelles diffèrent.
  • L’association céréales/légumineuses permet d’obtenir tous les acides aminés essentiels dans l’assiette et de compenser l’acide aminé limitant de chaque catégorie : la méthionine dans les légumineuses et la lysine pour les céréales.

Acide phytique, un anti-nutriment ?

Parlons maintenant de l’acide phytique, une molécule naturellement présente au niveau de l’enveloppe de la graine qui bloque la disponibilité de certains micronutriments. Son rôle est de maintenir certains minéraux (zinc, cuivre, magnésium, fer, etc.) pour qu’ils soient disponibles lors de la croissance ultérieure de la graine. L’acide phytique, en simplifié, c’est l’énergie stockée (phosphore) dont la graine a besoin pour germer en présence d’eau et de lumière. Cependant, si l’acide phytique est bon pour la graine, il l’est beaucoup moins pour nous ! En effet, l’acide phytique, également appelé phytate, influence l’assimilation des minéraux. Il forme en effet des sels avec des minéraux comme le calcium, le magnésium, le fer, le cuivre et le zinc, limitant leur assimilation. C’est un inhibiteur d’enzymes qui empêche une bonne digestion.

“Le processus de germination, élimine l’acide phytique, décuple les nutriments et libère les enzymes qui décomposent les protéines et les hydrates de carbone. En rendant les aliments plus digestes, la germination permet aux nutriments d’être biodisponibles et donc à même d’être mieux assimilés par l’organisme”.

Votre mission : faire tremper !

Faites trempez vos noix, graines et oléagineux (surtout les amandes et les noisettes !) dans de l’eau filtrée pour activer le processus de germination et faire disparaitre l’acide phytique. En ôtant l’inhibiteur d’enzymes, on améliore la digestion des graines et donc l’assimilation des principes actifs par l’organisme.

Pas besoin de tableau Excel, ni de minuteur, faites SIMPLE : on trempe TOUT, TOUTE la nuit !

Commentaire

Laissez un commentaire

X