fbpx

pornhd indian cory baby anal dp.

wikipedia reference desi mms

Interview expert – Découvrez Virginie Militon, notre Spécialiste en Naturopathie hygiéniste et Sophrologue

Avant toute chose Virginie, peux-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaîtraient pas ?

✩ Bien sûr Alexandra avec plaisir ! J’exerce depuis 2009 en tant que thérapeute, je suis Sophrologue & Spécialiste en Naturopathie hygiéniste en cabinet à Lyon et à l’international en visio-consultation. Je suis spécialisée en Rééquilibrage alimentaire et soins naturels, ainsi qu’en gestion du stress, gestion du sommeil et accompagnement à la naissance. J’ai également animé, durant de nombreuses années, des ateliers de groupe en gestion du stress, gestion du sommeil et réglage alimentaire pour des associations et entreprises. J’ai conduit, pendant quatre années, des ateliers de relaxation adaptés pour des adultes en situation de handicap psychique, stabilisés et en suivi psychiatrique dans une structure d’accueil de jour et ai été quelques fois sollicitée pour co-animer des conférences avec des professionnels de santé au cours desquelles je traitais la question de l’impact psychologique lié aux allergies alimentaires. Pour finir, j’ai co-créé le restaurant alternatif « Les Mauvaises Herbes » à Lyon où j’ai développé le concept et la carte créative : mon objectif était de remettre le légume au cœur de l’assiette et de montrer qu’il était possible de se régaler avec une cuisine majoritairement végétale. 


Peux-tu nous dire les 3 mots qui te définissent ? 

✩Empathique, déterminée, intuitive…

As-tu d’autres centres d’intérêt ?

✩ Oui ! Très curieuse de nature, j’ai étudié la psychologie à l’Université avant de devenir Sophrologue, l’écriture (certificat de lectrice-correctrice), la philosophie, la sociologie, l’écologie, et tout ce qui touche à l’énergétique (en faisant beaucoup de tri et dans une démarche plutôt cartésienne ! Je remets régulièrement mes croyances en question, cela me semble essentiel).

Comment es-tu venue à la Naturopathie ? 

✩ C’est la maladie qui m’a amenée à me tourner vers la Naturopathie hygiéniste après la naissance de ma deuxième fille, il y seize ans. Le corps médical n’avait pas de réponse à mes inflammations chroniques, j’avais beaucoup de mal à marcher, je prenais des anti-inflammatoires régulièrement et consultais une kiné de façon hebdomadaire. Je me suis donc tournée vers les médecines alternatives et ai expérimenté à peu près tous les “régimes” et traitements naturels existants : intuitivement, je savais que la première étape de ma guérison viendrait de ce changement alimentaire. J’ai mis de côté ce qui ne fonctionnait pas des différentes approches, j’ai fait des recoupements, et j’ai développé ma propre méthode, pour me soigner, qui a porté ses fruits. 

Et qu’est-ce qui t’a donné envie, à ton tour, d‘accompagner les gens ?

✩ J’avais tellement appris par mes recherches personnelles que j’ai décidé de valider mes acquis avec une formation en rééquilibrage alimentaire et soins naturels dans une École de Naturopathie Hygiéniste, car la formation de Naturopathe conventionnelle, telle qu’elle était proposée, me semblait trop généraliste et axée sur la prise de compléments alimentaires : je préférerais me spécialiser et choisir mes enseignements en approfondissant chaque module en fonction des savoirs qu’il me manquait. Ce qui me motive le plus dans mon métier c’est d’accompagner les personnes dans leur développement et santé globale. J’aime l’idée que les médecines alternatives cherchent à identifier et à traiter les causes profondes de la maladie en considérant le corps et l’esprit comme une seule unité. Je trouvais vraiment dommage de ne pas faire profiter les gens de toutes mes recherches et expériences !

Que penses-tu de la médecine conventionnelle ?

✩ En ce qui me concerne, ce sont les médecines douces qui m’ont guéri. Je pense que la médecine conventionnelle est très compétente en médecine d’urgence et qu’on a absolument besoin d’elle. En médecine préventive voire curative, notamment sur les pathologies chroniques, elle soulage par de la médication, mais ne soigne pas véritablement. Elle le reconnaît elle-même, le Neurologue Antoine Sénanque l’explique très bien dans son livre intitulé « Guérir quand c’est impossible, d’autres voies de guérisons existent ! ». Je ne prétends pas que l’on peut tout soigner en Naturopathie, là n’est pas mon propos évidemment ; cependant par un réglage alimentaire et global adapté (alimentation, sommeil, gestion du stress, respiration, etc.), pour ceux qui le souhaitent bien sûr, on peut vraiment tenir la maladie et ses symptômes à distance. 

Pour ma part, j’ai fait le choix de travailler en collaboration avec les professionnels de santé dans le cadre de mon activité et je n’interviens jamais sur l’ordonnance d’un médecin (sauf avec son accord), beaucoup m’envoient leurs patients. Il y a une belle complémentarité. J’ai parfois des médecins parmi mes consultants, et un certain nombre de dentistes qui utilisent ces techniques plus naturelles ensuite dans leur pratique.

Conseilles-tu un mode alimentaire en particulier (omnivore, végétarien, etc.) ?

✩ Mon rôle n’est pas de conseiller un mode alimentaire en particulier ou de faire la promotion de tel ou tel “régime” en consultation, mais d’accompagner chacun en respectant ses choix. Je suis par ailleurs convaincue aujourd’hui que l’on peut être en bonne santé quel que soit le « régime » choisi (je ne parle pas d’éthique en séance, mes convictions me regardent !), c’est une question d’équilibre, de bonnes associations, de besoins propres et de terrain à respecter. C’est tout le travail que je mène durant un cycle d’accompagnement avec mes consultants en rééquilibrage alimentaire & soins naturels. 

Est-ce que – malgré tout – certains modes alimentaires génèrent plus de carences ? 

✩ Quand ils sont bien équilibrés et adaptés aux besoins de chacun (et c’est toute la question !), je ne le pense pas. Je vérifie que chaque mode alimentaire à ses carences et excès. Je constate que les omnivores mangent souvent trop de protéines animales, de laitages, de sucre, pas assez de légumes, de fruits, le tout associé à des combinaisons alimentaires peu digestes : il y a une rééducation à effectuer pour équilibrer l’ensemble, etc. 

Les végéta*iens, eux, mangent généralement trop de légumineuses et céréales, d’oléagineux, de substituts comme le soja, ce qui finit par vraiment mettre à mal le système digestif et la santé globale au bout de plusieurs années… Ils peuvent être carencés en vitamine B12, fer, acides aminés essentiels, etc. il ne suffit pas d’enlever les protéines animales quand on veut devenir végéta*ien, il faut repenser l’équilibre alimentaire général et toujours l’adapter à ses besoins. Chaque cas est particulier, je n’insisterais jamais assez.

Les crudivores, quant à eux, peuvent se déminéraliser – surtout ceux qui pratiquent les nombreuses détox et purges préconisées à outrance par certains adeptes du cru pour “nettoyer” l’organisme encore et toujours dans un dangereux jusqu’au-boutisme… Sans compter que, dans les débuts, beaucoup imaginent qu’ils peuvent se nourrir exclusivement de fruits et de légumes, sauf qu’ils ne suffisent pas à répondre à tous les besoins de l’organisme. 

Je prends ces exemples, mais ce n’est évidemment pas le cas de tous bien entendu. Disons que ceux qui viennent me voir ont des symptômes donc forcément on va retrouver soit des carences, soit des excès. Il est d’ailleurs dommage d’attendre d’avoir des symptômes pour consulter.  

Quel est le sujet le plus polémique dans tes accompagnements, celui où tu dois expliquer plusieurs fois, ou tu sens que c’est plus difficile à intégrer ? 

✩ L’alimentation est un plaisir et elle doit le rester, mais ce n’est pas uniquement cela : nous devons aussi tenir compte de nos besoins pour se maintenir en forme – avec un système immunitaire opérationnel – et penser un minimum son alimentation afin d’éviter les excès et les manques qui contribuent à acidifier l’organisme et à faire le lit de toutes les pathologies. Sans tomber non plus dans quelque chose de trop rigide évidemment ! Nos cellules ont besoin d’être nourries, c’est un fait : l’alimentation industrielle est constituée de calories vides qui ne répondent pas à ce besoin, sans compter les nombreux toxiques qu’elle contient. Quelqu’un qui se nourrit exclusivement de plats préparés, de junk food, va se retrouver très vite déminéralisé : c’est tout le paradoxe de nos sociétés occidentales, nous sommes carencés alors que la nourriture est à profusion !

Est-ce que ton accompagnement en Rééquilibrage alimentaire et soins naturels fonctionne pour tous ?

✩ Pour la grande majorité oui et heureusement. Pour certaines personnes, c’est plus difficile, elles ont vraiment beaucoup de mal à changer leurs habitudes et s’en font toute une montagne. Dans ce cas, on fait ce que l’on peut sur le cycle et les personnes prennent le temps ensuite, en autonomie, d’installer ces habitudes-là… ou pas, chacun reste libre. Cependant, bien sûr, les résultats sont à la hauteur des efforts fournis, sans jugement aucun. J’explique, je développe, je travaille à ce que cela fasse sens pour chaque personne, c’est presque une mini-formation ! Je garde aussi une disponibilité en dehors des séances, par email, en cas de question.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui est accro au sucre ? 

✩ De rééquilibrer son microbiote pour en avoir moins envie : nos “mauvaises” bactéries adorent le sucre et le microbiote communique avec le cerveau par le nerf vague. Personnellement, je ne mange plus de sucre depuis six ans, uniquement des fruits frais ou secs et les pâtisseries « sans sucre ajouté » que j’ai pu développer parce que je suis très gourmande et qu’il n’était pas question pour moi d’arrêter les gâteaux. Mais cela reste un choix personnel : les personnes que j’accompagne continuent de manger du sucre si elles le souhaitent. Je donne des conseils pour limiter un peu et recommande d’utiliser des sucres plus alternatifs, complets ; je donne aussi des astuces si besoin pour diminuer les quantités dans les recettes. Le sucre est un vrai problème, car il y en a partout : dans la charcuterie, les crèmes et laits végétaux, les plats préparés, les boissons, etc. On finit par emmagasiner chaque jour des quantités de sucre phénoménales, alors que le diabète est en forte croissance en France et dans tous les pays industrialisés.

Qu’est-ce qui est le plus facile à rééquilibrer en terme de symptômes ?

✩ Les troubles digestifs chroniques, notamment la constipation et la diarrhée qui sont généralement liées à un mauvais équilibre alimentaire ou combinaisons inappropriées. En deux ou trois séances, si les gens suivent bien mes recommandations (alimentation + soins naturels adaptés), ils retrouvent un transit régulier. C’est assez bluffant !

Est-ce que parfois tu as envie de faire autre chose, de changer de métier ?

✩ J’ai des passions et des envies, donc oui parfois j’aimerais me lancer dans d’autres activités mais toujours en parallèle de la Naturopathie et Sophrologie. Je souhaiterais faire du journalisme d’investigation, écrire des livres, jouer sur scène… Toutefois, j’adore mon métier, je prends beaucoup de plaisir dans ces échanges avec les gens que j’accompagne et surtout quel bonheur de constater qu’ils vont mieux ! J’essaye de garder contact avec mes anciens consultants et je prends régulièrement des nouvelles, j’aime bien savoir à long terme comment ils évoluent et comment ils se sont appropriés les éléments que nous avons vu ensemble.

Comment as-tu vécu le confinement de ton côté et as-tu pu adapter ton activité ?

✩ Plutôt bien, même si je suis passée par plusieurs phases, certainement comme beaucoup de personnes et c’est plutôt sain. Je pense avoir évolué durant cette crise, j’ai remis des choses en question, j’ai affiné mes positionnements sur certains points notamment sur l’hygiène ! En tant qu’« hygiéniste » j’avais tendance à valoriser cela (« hygiène » alimentaire, « hygiène de vie », etc.), mais cet hygiénisme extrême dans lequel a basculé la société en à peine un an, au point de brider toutes nos libertés individuelles, ne me convient pas ; si je pouvais changer l’intitulé de mon métier, je le ferais. Je consultais déjà en visio à distance dans toute la France et à l’international depuis plusieurs années donc ce n’était pas nouveau : ceux qui venaient au cabinet se sont bien adaptés à la consultation à distance et vérifient que les résultats sont exactement les mêmes.

Continues-tu à te former ? 

✩ Oui bien sûr cela me semble indispensable et je me formerai toute ma vie, j’adore apprendre ! Actuellement, en parallèle de mon activité, je fais une formation d’Aromathérapie complète à l’École Lyonnaise des Plantes Médicinales pour aller plus loin et proposer ensuite des modules aux professionnels de santé intéressés. Je me suis formée à la diététique classique avec le CNED, j’ai validé mes acquis en énergétique en Suisse l’année passée juste avant la crise et l’an prochain je ne sais pas encore, mais j’y songe… je travaille mes cours en parallèle de mon activité.

Que dirais-tu à tous ceux qui pensent que la Naturopathie n’est pas pour eux ? 

✩ Je leur dirais de faire comme ils le sentent, certaines thérapeutiques peuvent convenir mieux que d’autres. Je ne cherche pas à convaincre, chacun son chemin, je serais ravie de les accompagner s’ils changent d’avis en complément de leur suivi médical.

Pour finir, si tu ne devais donner qu’un seul conseil en rééquilibrage, lequel serait-il ?

✩ Il y en a tellement d’importants… se dé-focaliser de l’alimentation qui ne doit pas devenir la seule source de plaisir dans la vie, de mâcher suffisamment et de ne jamais laisser traîner une constipation. La constipation est devenue quelque chose d’anodin dans notre société, car tout le monde est constipé, mais c’est le début des complications : si vous n’éliminez pas correctement, vous pouvez être certain de développer très vite d’autres symptômes.

Vous pouvez contacter Virginie Militon sur :

-Facebook : @virginiemiliton 

-Téléphone : 0615733367

-Mail : virginie.militon@free.fr

Un grand merci à Virginie d’avoir répondu à mes questions ! N’hésitez pas à la contacter où que vous soyez, elle vous apportera ses conseils toujours bénéfiques 🙏

Commentaire

Laissez un commentaire

X